Les meilleurs outils informatiques pour la gestion de temps

Les meilleurs outils informatiques pour la gestion de temps

Pourquoi gérer son temps à l’aide d’un outil informatique ?

Se laisser distraire dans le monde du travail risque d’engendrer la baisse de votre productivité. Gérer votre temps par vous-même peut suffire. Mais si vous faites partie des personnes qui aiment la procrastination ou qui ne distinguent pas les travaux prioritaires des autres, ou tout simplement vous n’arrivez pas à tout contrôler avec tant de choses à faire, recourir à des logiciels de gestion de temps est la solution adéquate.

L’amélioration de gestion temporelle contribue à une évolution marquante dans vos projets. Par différents paramètres que vous insérerez dans le logiciel informatique, il saura réformer votre emploi du temps. Autre avantage des logiciels informatiques : les alertes et les notifications. Vous n’aurez plus à craindre d’oublier une tâche au moment de l’effectuer grâce aux petits messages de rappel générés par votre outil.  

Top 3 des outils gratuits

Pour des usages personnels, il est fortement recommandé de se fournir des systèmes de planifications de tâche gratuits et simples à manipuler. Il en existe nombreux et pour ne pas vous perdre, nous vous avons sélectionné les 3 meilleurs outils qui remplissent ces conditions.

Le Toggl Track ou l’outil numéro 1 pour optimiser votre temps est disponible sur tous les ordinateurs avec le système d’exploitation Windows ou iOS mais également en ligne. Les données de Toggl se basent sur le temps passé sur une tâche pour que vous l’amélioriez. Everhour mérite sa place dans notre liste comparative pour sa renommée mondiale. Dans sa version gratuite, il propose à ses utilisateurs un tableau de bord super intuitif qui ne demandera pas des compétences approfondies en informatique. Enfin, Trello se compose d’une plateforme personnalisable en créant des contenus concentrés principalement de to-do listes.

Des logiciels payants plus fiables

Pour ne pas perdre une seconde de votre progression, optez pour des logiciels payants. Cependant, le « timetracking » ou littéralement « traqueur de temps » s’avère plus utiles pour les grandes entreprises dans le but d’améliorer la gestion des tâches des employés. Ainsi, si vous voulez maîtriser le suivi de vos collaborateurs ou que vous êtes chef de projet, installer l’un de ces gestionnaires serait un atout incontournable. Voici quelques outils pour vous.

Tout d’abord, Bitrix24 qui est accessible en freemium. C’est un outil payant qui donne un essai gratuit pour les intéressés. Ensuite, Monday.com se penche plutôt vers la gestion de projet en équipe. Détaillé et fluide, il collecte les données temporelles de chacun des membres afin de pouvoir visualiser globalement la progression du travail. Puis Wimi avec son interface unique dans lequel tous les intervenants peuvent consulter de manière simplifiée les plannings de tâche, partager des fichiers.

Pour aller plus loin….

Les indicateurs de gestion qu’il faut piloter

Les indicateurs de gestion qu’il faut piloter

On entend par indicateur de performance, une valeur mesurable qui prouve l’efficacité d’une entreprise à atteindre ses principaux objectifs commerciaux. D’ailleurs, les organisations utilisent ces indicateurs à plusieurs niveaux pour évaluer leur capacité à atteindre leurs objectifs. En outre, les indicateurs de haut niveau peuvent se concentrer sur la performance globale de l’entreprise, tandis que les indicateurs de bas niveau peuvent se concentrer sur les processus dans les départements de ventes, le marketing en général ou encore la gestion des RH.

Le suivi et l’évaluation impliquent le développement d’un plan d’évaluation pour mesurer la performance des efforts d’adaptation en termes de pertinence, d’efficacité, d’efficience, de résultats et de durabilité des résultats. Les indicateurs en sont un élément essentiel et ce sont des choses que nous pouvons mesurer. Ils permettent de déterminer si les objectifs d’un programme ou d’un projet spécifique, un certain seuil ou un déclencheur d’action ont été atteints. Voici justement, les indicateurs de gestion qu’il faut piloter.

L’indicateur de productivité

Cet indicateur sert à mesurer la quantité de ressources qu’une entreprise utilise pour produire un produit ou un service particulier. Son objectif est d’évaluer le rendement et l’efficacité des processus : c’est le rapport entre la production et les ressources utilisées. En ce qui concerne le facteur ressource, il existe plusieurs possibilités. Il peut être calculé par rapport aux ressources financières, au temps, à l’espace, à la main-d’œuvre employée, entre autres.

L’indicateur de conversion des prospects

Il existe plusieurs types de conversions, mais avec l’importance croissante du marketing de contenu dans les entreprises, on utilise généralement le taux de conversion en prospects d’un site web ou d’un blog. D’ailleurs, savoir combien de visiteurs d’un site deviennent des clients peut aider à évaluer les stratégies de marketing. On peut même citer Google Analytics comme étant un excellent outil de marketing numérique pour visualiser les taux de conversion. Bien sûr, ce n’est pas le seul outil pour vérifier le taux de conversion des prospects, mais c’est le plus prisé et probablement, le plus fiable.

L’indicateur de rotation du personnel

Les allées et venues des employés dans une entreprise sont normales dans une certaine limite. Aussi, mesurer le taux de rotation des employés aide à comprendre les problèmes internes d’une entreprise, le climat organisationnel et sa capacité à retenir les talents. Notez qu’un taux de rotation élevé peut être le signe d’un problème. On calcule cet indicateur sur la base du temps moyen passé par un employé dans l’entreprise. Si l’indicateur montre un nombre très élevé de rotations du personnel, c’est le signe que l’entreprise a de sérieux problèmes.

Ici, on peut considérer que le premier problème à identifier est de connaître les raisons pour lesquelles les employés quittent l’entreprise ou sont licenciés à un taux supérieur à la normale. Le deuxième problème est le coût pour l’entreprise. En effet, il faut du temps pour former et responsabiliser les employés à grande échelle. Si peu de temps après la formation, ils quittent l’entreprise, tout cet investissement est perdu.

Chaque entreprise, chaque chef d’entreprise et chaque manager doit construire les indicateurs qui lui correspondent. C’est pourquoi nous ne sommes pas rentrés dans une liste d’indicateurs détaillés avec les méthodes de calcul. Si vous souhaitez aller plus loin, n’hésitez pas à nous contacter pour qu’on vous accompagne dans la mise en place d’indicateurs utiles, pertinents et qui vous aident à prendre les bonnes décisions. Vous avez un besoin ? Contactez-nous.

Pour aller plus loin….

Comment faire une présentation de sa gamme percutante

Comment faire une présentation de sa gamme percutante

Comment faire une présentation de sa gamme percutante ?

Une bonne présentation de vente est la clé pour décrocher un nouveau client. Aussi, vous devez vous employer à présenter vos offres, produits et services d’une manière qui incitera votre public à agir. Avec un modèle de présentation de vente efficace et quelques conseils sur la façon de le créer, vous êtes sur la voie d’une réunion de vente réussie et ce, qu’elle soit virtuelle ou en personne.

La création et la préparation d’une présentation de vente efficace nécessitent beaucoup de planification et de compétences. Souvent, les professionnels de la vente ou les autres personnes impliquées dans le processus de vente ne se préparent pas suffisamment à la présentation, ils se contentent de tout faire machinalement, ce qui n’est pas toujours la meilleure des stratégies.

Voici donc, quelques conseils très utiles et bien pratiques, qui vous aideront à élaborer une présentation percutante de votre gamme de produits.

Montrez votre passion et communiquez avec votre public

Il est difficile d’être détendu et d’être soi-même quand on est nerveux, mais les grands présentateurs répètent sans cesse que le plus important est de se rapprocher de leur public, et la meilleure façon d’y parvenir est de laisser transparaître votre passion pour le sujet.

Soyez honnête avec le public sur ce qui est important pour vous et pourquoi c’est important. Soyez enthousiaste et honnête, et le public répondra ; cela est même valable pour les présentations en ligne. Vous pouvez choisir tous les supports que vous souhaitez, tant qu’ils sont clairs et faciles à comprendre.

Concentrez-vous sur votre message principal

Lorsque vous planifiez votre présentation, vous devez toujours garder à l’esprit la réponse à la question de votre message principal. Demandez-vous aussi ce que votre public doit retenir. Ensuite, appliquez-vous à communiquer ce message clé très brièvement, avec des mots bien choisis et une gestuelle convenable et appropriée pour le message à faire passer.

Certains experts recommandent un « résumé d’ascenseur » de 30 secondes, d’autres disent que vous pouvez l’écrire au dos d’une carte de visite, ou le dire en 15 mots maximum. Quelle que soit la règle que vous choisissez, l’important est que votre message principal reste ciblé et bref. D’ailleurs, si ce que vous avez l’intention de dire ne contribue pas à ce message central, ne le dites pas.

Ne minimisez pas les besoins de votre public

Votre présentation doit être construite autour de ce que votre public va retirer de la présentation.  Lorsque vous préparez la présentation, vous devez toujours garder à l’esprit ce que le public a besoin et veut savoir, et non ce que vous pouvez lui dire.

Pendant la présentation, vous devez également rester concentré sur la réponse de votre public et y réagir. Vous devez faire en sorte qu’il soit facile pour votre public de comprendre et de répondre.

Suite à votre présentation, mobilisez une équipe pour interroger votre public afin d’avoir un retour concret sur ce que vous avez présenté. Ce sera une manière pour vous, d’avoir des prospects concrets et d’élaborer les meilleures stratégies pour les convertir.

Pour aller plus loin….

Mettre en place des outils pour recueillir les feedbacks constructifs de vos collaborateurs

Mettre en place des outils pour recueillir les feedbacks constructifs de vos collaborateurs

Mettre en place des outils pour recueillir les feedbacks constructifs de vos collaborateurs

On semble souvent ne pas s’en apercevoir, mais le feedback est d’une grande utilité. Il est donc nécessaire de mettre tout en œuvre afin de rendre les feedbacks constructifs.
Quels sont les outils nécessaires afin de recueillir des feedbacks constructifs ? Voilà la question principale à laquelle vous aurez des réponses dans le présent article.

Qu’est-ce que le feedback ?

Le feedback est un bilan tiré à l’issue de la réalisation d’une étape ou encore un retour d’expérience. Le feedback permet entre autres, de valoriser un succès ou un travail bien fait. En réalité, le feedback s’inscrit dans un processus d’apprentissage et d’amélioration de performance aussi bien individuelle que collective

    Comment recueillir les feedbacks ?

    Définissez vos clients en interne

    Quels que soient les rôles que vous avez, vos rôles sont forcément liés à un ou plusieurs clients en externe ou en interne. A titre illustratif, un concepteur de packaging, aura pour client en interne, le chef produit.

    Choisissez les personnes à interroger pour recueillir les feedbacks.

    Prenez le temps nécessaire et réfléchissez sur les personnes à interroger. Trois critères doivent guider vos choix :

    – Vous devez être en collaboration avec ces personnes d’une façon ou d’une autre dans le cadre d’une activité récurrente ou d’un projet. Ces personnes pourront vous donner des retours pertinents.

    – Veillez à choisir une personne qui est pour vous l’équivalent d’un client. Attention, votre manager n’est pas la seule personne pour qui vous travaillez.

    – Veillez à choisir quelqu’un avec qui vous n’avez aucun accrochage.

    Les questions importantes pour un feedback de qualité

    Avant que vous ne posiez la moindre question, prenez le temps de demander à vos collaborateurs s’ils sont disposés à passer cet entretien. Précisez également que cet entretien durera environ un quart d’heure. Incluez dans la demande d’entretien de façon explicite, les questions que vous comptez poser. Cela vous permettra d’avoir des réponses beaucoup plus pertinentes puisque votre collaborateur aurait eu plus de temps pour y réfléchir. Nous vous proposons ici quatre questions que vous pouvez poser durant les 15 minutes d’entretien.

    – Quelle contribution de ma part as-tu trouvé la plus utile sur la période passée ?

    – Par rapport au temps passé ensemble, as-tu une perception ou une proposition à partager avec moi qui puisse m’aider pour la suite ?

    – Si tu étais à ma place, quelle compétence développerais-tu ou renforcerais-tu en priorité ?

    Ces questions peuvent être envoyées par mail. N’oubliez pas de lui demander de prendre le temps de réfléchir à ces questions en attendant le jour de l’entretien.

     

    Comment recevoir des feedbacks profitables

    Afin de recevoir des feedbacks profitables, commencez déjà par encourager votre équipe à donner du feedback.

    Dissociez le feedback de son identité personnelle.

    Ayez toujours à l’esprit que le feedback ne porte pas de jugement mais aborde les éléments factuels.

    Adoptez une posture positive afin de pouvoir apprendre du feedback

    Évitez de couper la parole à votre interlocuteur. Laissez-le finir de dire ce qu’il a à dire avant de demander si nécessaire des précisions.

    Maîtrisez vos émotions et manifestez vos désaccords de façon constructive

    Si vous semblez ne pas avoir compris quelque chose, n’hésitez pas à demander des explications

    Demandez des conseils et trouvez ensemble des moyens d’amélioration.

    Pour aller plus loin…

    Préparer l’arrivée d’un collaborateur ou comment l’onboarding facilite

    Préparer l’arrivée d’un collaborateur ou comment l’onboarding facilite

    Préparer l’arrivée d’un collaborateur ou comment l’onboarding facilite

    Recruter, trouver ou sélectionner la perle rare parmi des milliers de candidatures, n’est pas forcément l’exercice le plus compliqué. L’une des tâches complexes est l’intégration du candidat sélectionné dans l’entreprise. Pour parfaire cette intégration, bon nombre d’entreprises font recours à l’onboarding.
    Que veut dire cette expression anglophone (onboarding) ? Pourquoi y faire recours ? Comment réussir l’intégration d’une nouvelle recrue au sein d’une entreprise ? Nous allons aborder toutes ces questions dans cet article.

    Qu’est-ce que l’onboarding

    L’onboarding ou « embarquement » en français est un processus utilisé au sein des entreprises afin de valoriser l’intégration des nouveaux employés ou collaborateurs. En clair, l’objectif principal de l’onboarding est de mettre en place des actions qui permettront de faciliter l’arrivée d’un nouvel employé au sein de l’entreprise. Ces actions visent en réalité, à créer rapidement des liens entre le nouvel employé et les autres membres de l’équipe. Elles permettent également au nouveau venu de se familiariser à son nouvel environnement de travail et de commencer dans l’entreprise avec beaucoup de sérénité et d’engagement.

      Utilité de l’onboarding

      Après avoir passé une annonce de recrutement et avoir déniché le candidat qui répond le mieux à vos attentes et exigences, il est primordial de penser à son intégration.
      En effet, un employé accueilli avec attention va rapidement et aisément trouver sa place au sein de l’entreprise, du service dans lequel il doit servir. Ainsi, il sera non seulement efficace dans l’accomplissement de ses tâches mais aussi très productif. Mieux encore, il est capital de fidéliser le salarié, de lui mettre à disposition les moyens nécessaires à son adaptation à son nouvel environnement afin qu’il évolue dans de bonnes conditions .

      Les différentes étapes

      Préparez l’arrivée du nouvel employé
      C’est la première étape de l’onboarding. A cette étape, vous réfléchissez aux actions que vous mettrez en place afin d’accueillir le nouveau collaborateur. Il faut entre autres penser à l’attribution d’un bureau, mettre en place la logistique nécessaire (ordinateur, ligne téléphonique, code d’accès …). Il faut également penser à l’organisation de la première journée du nouvel employé afin que tout le monde (manager et autres collaborateurs) soit disponible.

      • Le premier jour

      C’est une étape très décisive car ce jour, l’employé aura une première impression de l’entreprise. Plus l’accueil sera préparé, mieux le nouvel employé se sentira à l’aise et intégrera plus facilement l’entreprise. La première chose à faire est d’offrir au nouvel employé un cadre rassurant. Il est conseillé par exemple que les membres RH qui ont fait le recrutement l’accompagnent jusqu’à son « nouveau bureau » afin qu’il y dépose ses affaires. Pensez également à lui transmettre les documents et informations nécessaires à sa prise de fonction. N’hésitez surtout pas à répondre à ses questions et pensez à l’inviter à un déjeuner d’accueil afin d’en profiter pour lui présenter l’équipe dans une atmosphère conviviale. N’oubliez pas de lui présenter l’entreprise : son histoire, les services offerts, les personnes avec qui il pourrait être amené à échanger …

      • Programmez des rendez-vous réguliers

      Maintenant que votre nouveau collaborateur s’est installé, il est important après quelques jours de faire un petit point et vous imprégner des réalités qu’il vit dans l’entreprise et ses impressions. Répétez de façon périodique ces échanges afin de faire un point sur les évolutions de votre nouveau collaborateur.

      • Attribuez un mentor au nouveau collaborateur

      Un mentor est un salarié autre que le manager qui se propose de servir de guide au nouveau collaborateur. L’attribution du mentor facilite l’intégration sociale du nouvel employé au sein de l’entreprise. Ce dernier va lui donner toutes les informations concernant les évènements de l’entreprise, les valeurs…

      EtOH Plus peut vous accompagner dans la mise en place d’onboarding grâce à ses services en Administration et gestion d’exploitation ! Contactez-nous pour connaître nos forfaits.

        Pour aller plus loin…

        Outbound ou inbound marketing : de nouvelles techniques pour développer son entreprise

        Outbound ou inbound marketing : de nouvelles techniques pour développer son entreprise

        Outbound ou inbound marketing : de nouvelles techniques pour développer son entreprise

        Dans un monde où la concurrence est sans cesse grandissante, il est important de faire le choix de la meilleure stratégie qui puisse permettre d’atteindre les objectifs escomptés. L’inbound marketing et l’outbound marketing sont des stratégies qui semblent être opposées, mais qui peuvent bien aller ensemble.
        Dans cet article, nous présenterons chacun de ces concepts, aborderons les points qui les différencient et verrons ensuite s’il est possible et comment les associer.

        L’Outbound marketing, en termes simples c’est…

        Visuel article L’Outbound marketing, en termes simples c’est…

        L’outbound marketing traduit littéralement en français « marketing sortant » est la forme traditionnelle de marketing à laquelle bon nombre d’entre nous sommes habitués. Dans ce type de stratégie marketing, la communication quitte l’annonceur pour le consommateur. A titre illustratif, c’est ce type de marketing qui est utilisé lorsqu’une entreprise décide par exemple d’utiliser des panneaux publicitaires pour sa campagne. L’outbound existe également dans le monde du digital à travers par exemple, l’affichage des bannières publicitaires sur des sites web ayant une certaine audience. Le produit va vers le client.

        L’Inbound marketing, c’est l’inverse…

        Visuel article L’Inbound marketing, c’est l’inverse…

        L’inbound marketing ou encore « marketing entrant » en faisant une traduction littérale, est une stratégie qui consiste à ce que ce soit le client qui vienne vers l’entreprise et le produit. Pour atteindre cet objectif, il faut trouver des contenus intéressants en fonction des enjeux et intérêts de vos prospects afin de les inciter à adopter vos produits ou services. Après avoir réussi à attirer vos prospects vers votre site internet, il faut les convertir en leads puis en clients grâce au marketing automation et au lead nurturing. Le marketing automation ou le lead automation est l’ensemble des solutions et techniques qui permettent d’automatiser les campagnes marketing tant dis que le lead nurturing a pour objectif d’entretenir la relation entre l’entreprise et les prospects afin d’en faire des clients puis des ambassadeurs.
        De façon claire, l’inbound marketing consiste à cibler une audience précise et à laisser cette cible devenir d’elle-même la clientèle.

          Outbound et Inbound : des stratégies opposées ?

          Visuel article Outbound et Inbound : des stratégies opposées ?

          S’il faut se focaliser sur le principe de fonctionnement des deux stratégies, on est bien tenté de dire qu’elles sont opposées. Dans le cas de l’outbound, c’est l’entreprise qui va à la recherche des consommateurs tandis que dans le cas de l’inbound, les actions sont menées afin que ce soit le consommateur qui fasse son choix de son plein gré.
          Mais en réalité, même si ces deux stratégies semblent opposées dans leurs fonctionnements, il est bien possible de les associer.

          Comment associer l’inbound et l’outbound

          Visuel article Comment associé inbound et outbound

          Le boom qu’a connu le digital ces dernières années a permis de propulser l’inbound marketing. Toutefois, l’outbound marketing demeure une stratégie incontournable pour plusieurs types d’activité. Faire un « mix » des deux stratégies aura pour conséquence de renforcer globalement votre stratégie marketing et d’accroître vos performances.

          Vous avez par exemple la possibilité de faire de la prospection commerciale tout en adoptant une approche inbound en utilisant des outils tels que Black Sales qui vous permettront d’engager automatiquement des conversations avec des prospects qualifiés et aussi de les guider à travers un parcours d’achat spécialement conçu pour eux.

          Chez EtOH Plus, nos brigadiers sont spécialistes de l’Inbound. Ils travaillent avec nos Communicants EtOH Agency pour vous proposer les meilleures synergies en termes marketing et communication. EtOH Agency se charge de faire la stratégie et les supports. Nos brigadiers EtOH Plus se chargent de réaliser les campagnes d’emailings, envois de tarifs, remplissage de CRM, paramétrage d’outils marketing. Vous avez besoin ? Contactez-nous.

          Pour aller plus loin…